(terrasses – balcons – trottoirs)

En extérieur, les revêtements sont soumis à des conditions atmosphériques particulièrement défavorables qui peuvent provoquer des dégâts irréparables sur tout type de matériau: l’humidité, le gel, les écarts brusques de température, suivis naturellement de fortes dilatations et contractions, sont des phénomènes particulièrement dangereux.

Pour toute pose à l’extérieur, il est donc indispensable que les ouvrages en maçonnerie soient exécutés en tenant compte des problèmes techniques s’y rapportant, données techniques qui ont une importance primordiale pour une durée satisfaisante du carrelage.

En particulier, les pentes, imperméabilisations, les joints de dilatation et les matériaux pour la pose sont notamment des facteurs essentiels.

 

PENTES & IMPERMÉABILISATIONS

Aucun carrelage posé ne peut être considéré absolument imperméable aux infiltrations d’humidité. Il est donc très important de préparer le support de manière à ce que, dans le cas d’infiltrations humides par les joints, des stagnations délétères d’eau ne se forment pas sous le carrelage car le gel provoquerait ensuite une remontée des carreaux.
Parallèlement la stagnation prolongée de l’eau, en contact avec le mortier de pose et les bétons, entraîne la formation de sels complexes et donc de fortes augmentations de volume.

La pression élevée qui s’ensuit provoque une remontée des sels à la surface par capillarité ainsi que la formation de tâches et parfois même un ébrèchement violent des émaux des carreaux posés. Par ailleurs, à défaut d’imperméabilisation du support, l’eau qui passe sous le revêtement s’infiltre jusqu’aux locaux en dessous avec des dégâts très graves.

Sur une dalle en béton pré-existante, nous vous conseillons vivement de réaliser une étanchéité sous carreaux avec l’enduit DMS 1K n (étanchéité mono composante très facile d’emploi.

Les responsables des ouvrages à carreler devront donc prévoir absolument des couches de pente en mesure d’assurer toujours l’écoulement vers l’extérieur des infiltrations éventuelles d’eau sous le carrelage. Il faudra ensuite prévoir l’imperméabilisation de ces couches de pente avec des matériaux appropriés. La figure ci-dessus indique un exemple de procédé conseillé.

Naturellement une pose effectuée en utilisant les adhésifs spéciaux pour extérieur peut éviter la plupart de ces inconvénients. Pour coller vos grès en extérieur, nous vous conseillons l’usage du mortier-colle KERAMPLUS souple.

JOINTS DE DILATATION

Les écarts brusques de température qui se vérifient inévitablement à l’extérieur à cause des conditions atmosphériques, provoquent des mouvements importants de dilatation et contraction de la maçonnerie. Ces variations dimensionnelles, dues à la chaleur et au froid, doivent être absolument prises en considération pour éviter des ruptures graves et des dommages aux carrelages.

Il faut donc prévoir des joints de dilatation qui ne devront pas se limiter uniquement à l’épaisseur des carreaux, mais qui devront continuer absolument dans le support. En général ces joints ont les dimensions d’un carré ayant le côté de 2 à 3 m. et doivent continuer sur tout le périmètre du balcon ou de la terrasse (voir figure ci-dessous). A la fin de la pose, effectuer le jointage en utilisant des mortiers à plasticité permanente qui ont la caractéristique de neutraliser les mouvements des carrelages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *